Quelques pièces indispensables pour une assurance de prêt

assurance de prêt

L’assurance de prêt est un document non obligatoire, mais recommandé lors d’une souscription à un prêt. Le prestataire peut être proposé par l’établissement bancaire ou l’organisme de crédit. Toutefois, il peut être choisi en externe par l’emprunteur. Pour y souscrire, trouvez ici les dossiers nécessaires.

Pièces à transmettre à l’assureur

Une fois que vous aurez choisi l’établissement d’assurance qui vous convient le mieux, vous devez obligatoirement fournir quelques paperasses à cet organisme. Celles-ci vous permettront d’être couvert et de profiter ainsi de votre prêt. Parmi les plus importants, on compte :

  • la copie de la carte nationale d’identité en recto verso ou d’un passeport valide, le seul document qui prouvera votre identité ;
  • la proposition d’assurance dûment complétée qui a été remise par l’assureur ;
  • un tableau d’amortissement du prêt, un document permettant à l’emprunteur de comprendre le fonctionnement de son prêt et de savoir où il se situe dans les remboursements de son crédit ;
  • un relevé d’identité bancaire (RIB), un BIC (Bank Identifier Code) ou un IBAN (Bank Identifier Code) ;
  • les garanties que l’établissement bancaire exige, dont le nombre et la nature doivent être renseignés ;
  • la répartition de la quotité de chaque co-emprunteur ;
  • une levée de secret médical, un document qui permet d’autoriser un courtier à accéder à vos données médicales ;
  • un mandat de prélèvement remis par l’assureur. Ce papier doit inclure les numéros IBAN et BIC ;
  • les coordonnées de l’établissement avec lequel vous avez effectué le prêt, notamment son nom et son adresse ;
  • la date du début de contrat.

Remplir un questionnaire de santé

Pour établir le contrat, ces pièces obligatoires doivent être complétées d’un questionnaire de santé édité par l’assurance qui nécessite une réponse sincère venant de l’emprunteur. Ce document permet à l’établissement d’assurance de recueillir les informations indispensables pour juger de l’état de santé de la personne qui souscrit à l’assurance. Ainsi, l’organisme de crédit pourra connaitre l’état de santé du demandeur de prêt.

Ce questionnaire de santé doit inclure des informations personnelles sur l’emprunteur. On compte, entre autres, la taille, les opérations subies, les séjours hospitaliers, les antécédents familiaux de maladie, les maladies et les traitements spécialisés. Ce document doit aussi comprendre les bilans médicaux, les arrêts de travail, les activités sportives pratiquées et la profession exercée.

D’autres pièces jointes peuvent même être demandées par l’assureur, entre autres, des examens médicaux, un questionnaire rempli par un médecin ou encore un bilan médical spécifique. Ce dernier est parfois demandé en fonction de l’âge de l’emprunteur. Avec toutes les informations fournies par le futur emprunteur, l’assureur pourra enfin décider d’accorder la couverture au demandeur ou encore refuser son dossier. Toutefois, il peut même demander d’autres éléments avant de prendre la décision finale.

Sachez également que les tarifs appliqués par l’assurance peuvent dépendre des réponses obtenues via ce questionnaire. Par ailleurs, il faut noter que celui-ci reste confidentiel et aucune tierce personne ne peut le consulter. Chez l’établissement d’assurance, c’est son médecin conseiller qui examine les réponses fournies. Il envoie ensuite les rapports aux services de souscription.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *