Institutions financières : rôles et spécificités

Institutions financières

Jouant les intermédiaires financiers, les institutions financières procèdent au financement de l’économie. Sont considérés comme tels les établissements qui sont habilités à exercer ce rôle. Par exemple, les banques, les sociétés financières, les sociétés de crédit-bail, les caisses de dépôt… Que faut-il savoir ?

Tour de piste sur les institutions financières bancaires

Les institutions financières bancaires se définissent comme les établissements financiers qui effectuent les opérations de la banque. En principe, elles sont privées. On compte, la réception des fonds publics, les marchés de crédit, la mise à disposition de la clientèle, la gestion de moyens de paies et le règlement des ordres de paiements par chèque ou par transfert électronique. Effectivement, ces établissements reçoivent des dépôts de leur client et restituent ceux-ci sur une simple demande.

Ces organismes ont aussi la possibilité d’effectuer les opérations qui sont reconnues connexes à leur activité, entre autres, les opérations de change, les opérations en or, en métaux précieux et en pièces. Elles peuvent même réaliser des ventes de valeurs mobilières et de produits financiers, ou encore faire une gestion de patrimoine. Par ailleurs, comme toutes institutions financières, ces établissements peuvent aussi jouer le rôle d’intermédiaire financier en collectant les épargnes et en octroyant des crédits.

Zoom sur les institutions financières non bancaires

Celles-ci désignent les établissements financiers qui ne collectent pas des fonds du public. Effectivement, leurs ressources proviennent du marché financier ou du marché des titres. Elles peuvent aussi être issues du marché monétaire, entre autres, les subventions de la Banque Centrale, ou encore des institutions financières internationales comme le FMI, la banque mondiale… Ces institutions financières non bancaires peuvent, comme les banques, octroyer des crédits. Ceux-ci peuvent se manifester par un prêt provenant de l’état ou encore par des lignes de crédits ou des subventions obtenues à l’international.

Par contre, ils existent des institutions financières non bancaires qui sont habilitées à collecter des fonds publics. Toutefois, elles ne sont pas juridiquement traitées comme une banque, et sont gérées par une loi spéciale. À noter que leur domaine d’intervention est constitué des ménages ou des particuliers ayant un faible revenu.

Rôles principaux des institutions financières

Le rôle principal des institutions financières s’avère être de jouer l’intermédiaire. En effet, elles collectent la somme d’argent chez les agents à capacité de financement et la prêtent à des agents à besoin de financement. Ainsi, elles prennent les risques à leurs charges tout en intervenant sur le marché des capitaux. Ces institutions peuvent réaliser un financement intermédié non monétaire. Pour ce faire, elles accordent des prêts à partir des dépôts de l’épargne qu’elles ont recueillis en avance. Cela veut dire qu’elles utilisent des ressources centralisées à court terme pour le transformer en un prêt à long terme.

Par ailleurs, les institutions financières peuvent aussi réaliser un financement monétaire. En plus de la transformation financière de l’épargne collectée au préalable, elles accordent des prêts par création monétaire. Dans ce cas, l’établissement bancaire accorde un crédit à un agent économique. Par contre, ce dernier s’endette auprès de l’organisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *