Focus sur le fonctionnement du microcrédit

Vous n’avez pas pu obtenir des financements venant d’une banque classique, pourtant vous avez un besoin urgent d’argent pour développer votre vie professionnelle ? Vous avez entendu parler ou encore vu dans des blogs sur internet que le microcrédit peut vous aider ? Trouvez par le biais de cet article, comment ce genre de prêt fonctionne.

Le microcrédit, c’est quoi ?

Le microcrédit se définit comme un crédit destiné aux personnes qui sont exclues du système bancaire classique. Il peut s’agir des allocataires de minima sociaux, des personnes à faible revenu et des chômeurs. Cette solution de financement s’adresse aussi aux entrepreneurs et aux artisans qui ne peuvent pas accéder aux différentes offres de crédits proposées par les banques classiques. Cependant, il propose des prêts de faibles montants pour que les emprunteurs puissent concrétiser leurs projets. À part cela, les crédits octroyés permettent aussi de favoriser les activités et le développement économique local tout en permettant de créer une richesse.

Par ailleurs, il faut noter que le microcrédit est proposé par les institutions de microfinances, et se développe en principe dans les pays en développement. En outre, un microcrédit professionnel, quant à lui, permet de financer la création, le rachat ou encore la consolidation d’une entreprise œuvrant dans le commerce ou l’artisanat. En outre, la souscription à un microcrédit doit essentiellement se faire dans des établissements de cadre social, non des banques.

Fonctionnement d’un microcrédit personnel

En principe, le montant octroyé pour un microcrédit est compris entre 300 et 5 000 euros, sur une période de 6 mois à 4 ans, voire même 5 ans. Cela dépend considérablement de l’établissement qui octroie le prêt. Cependant, l’emprunteur peut aussi rembourser le montant par anticipation. Cela veut dire qu’il peut effectuer ses remboursements sans attendre les mensualités suivantes. Il faut savoir que plus le remboursement se fait rapidement, plus la durée et le coût de l’emprunt diminue.

Comme tout crédit, un prêt effectué dans une institution de microfinance nécessite un taux d’intérêt fixe. Le coût du crédit se situe en général entre 1,5 et 4%. Notons qu’il n’est pas relativement bas, pourtant cela s’explique par le fait que l’emprunteur ne paie aucuns frais de dossier à la souscription. Par contre, il est à savoir que dans les banques classiques, ce coût peut être exorbitant.

Conditions requises pour la souscription

En ce qui concerne la condition appliquée, pour obtenir un micro crédit, l’emprunteur doit être en mesure de rembourser le prêt. Ensuite, celui-ci doit essentiellement être utilisé pour réaliser des projets personnels qui ont pour objectif de réinsérer l’emprunteur professionnellement. On compte, entre autres, le financement de projet pour développer un commerce ou encore pour acheter une voiture qui permet à l’emprunteur de se rendre au travail.

Par ailleurs, il faut savoir que dans plusieurs institutions de microfinances, la personne qui effectue le prêt est accompagnée dans la gestion de son budget. Outre cela, dans la plupart des cas, les crédits peuvent aussi bénéficier d’une garantie qui est apportée par l’Etat dans le cadre du fonds de la cohésion sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *